Conseils & commandes : 04 94 23 30 20

Distrimed

Vente de materiel medical sur le net

Maison fondée en 1989
fermer
Pour le professionnel et le particulier

Conseils et commandes 04 94 23 30 20

FILTRER LES PRODUITS   

Spiromètres - Débitmètres

Mesurer son souffle est un test diagnostique simple qui permet de détecter et de suivre l'évolution d'un trouble respiratoire tel que l'Asthme, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) etc ... Cet examen est basé sur des mesures de volumes pulmonaires et de débits de l'air échangé au cours des cycles respiratoires.

Le premier paramètre à mesurer est généralement le débit expiratoire de pointe (DEP ou PEF ou Peak Flow). Ce DEP correspond à la vitesse maximale du souffle (sa "force"), ou plus précisément au débit maximal mesuré lors
d’une expiration forcée. Il varie sensiblement avec la taille, l'âge et le sexe du patient. Des courbes de DEP théorique ont été élaborées à partir de la moyenne de mesures effectuées sur un grand nombre de personnes en bonne santé.
Le déroulement du test est simple : le patient inspire au maximum, bouche ouverte, puis place sa bouche autour de l'embout de l'appareil de mesure avant d'expirer le plus fortement et rapidement possible (cette opération sera répétée trois fois pour assurer la cohérence des mesures. La mesure la plus élevée est conservée). La valeur du DEP du patient est alors comparée au DEP théorique (ou à une valeur déterminée par son médecin traitant). Des résultats trops faible peuvent être le signe de problèmes respiratoires non encore détectés ; ils peuvent également avertir de la nécessité de prendre ou de modifier un traitement déjà en cours.

La mesure du DEP est le plus souvent réalisée grâce à un débitmètre de pointe ou Peak Flow Meter. Les modèles les plus simples de débimètres sont des appareils mécaniques. En soufflant, le patient déplace plus ou moins un curseur, en fonction de la force de son souffle. Il suffit ensuite de lire directement la valeur du débit expiratoire de pointe sur une échelle graduée intégrée à l'appareil. A noter : pour suivre l'évolution du DEP au cours du temps, il est important de toujours utiliser le même débimètre.

Il existe également des débimètres de pointe électroniques. L'avantage de ces modèles (en dehors du fait de pouvoir généralement mémoriser les résultats de plusieurs mesures et d'être souvent connectable à un ordinateur) est de fournir des informations complémentaires. En effet, la mesure du DEP seul suffit souvent pour réaliser le diagnostic et le suivi des patients asthmatiques ; en revanche elle est insuffisante pour détecter certains stades de la broncho-pneumopathie chronique obstructive. Les débimètres de pointe électroniques donnent généralement, en plus du DEP, la valeur du Volume Expiratoire Maximal en 1 Seconde (VEMS1 ou VEF1 ou FEV1) et parfois la valeur du Volume Expiratoire Maximal en 6 Secondes (VEMS6 ou VEF6 ou FEV6). Le VEMS1 correspond à la quantité d’air expulsée durant la première seconde d'une expiration rapide et forcée, réalisée après une inspiration maximale. Avec la DEP et la VEMS1 la détection d'une éventuelle anomalie respiratoire est nettement plus fiable.

Pour faire un diagnostic plus complet et pratiquer une étude de la fonction respiratoire des patients, il faut utiliser un spiromètre électronique. Ces appareils permettent d'obtenir le DEP, le VEMS1 et VEMS6, mais également des informations importantes comme la Capacité Vitale Forcée (CVF), la Capacité Vitale (CV), la Ventilation Maximale par Minute (VMM) etc ... . Les bons spiromètres affichent en instantané des courbes traduisant le statut respiratoire du patient : la courbe Volume d'air expiré / Temps et la courbe Débit inspiratoire ou expiratoire / Volume pulmonaire. Ils mémorisent également ces résultats pour que ceux-ci puissent être ensuite imprimés et analysés. L'étude de ces données et de ces courbes permet de suggérer, préciser ou confirmer rapidement un diagnostic de syndrome obstructif des petites bronches, de syndrome restrictif, de syndrome mixte ... Ce diagnostic pourra éventuellement être complétée chez un pneumologue par la réalisation d'une pléthysmographie.

Plusieurs millions de Français sont asthmatiques ou atteints de BPCO (qui constitue la cinquième cause de mortalité dans le monde) et ce nombre ne cesse d'augmenter. Les tests respiratoires sont donc amenés à se développer, notamment pour permettre un dépistage précoce. Les débimètres et les spiromètres sont des appareils utiles et simples d'utilisation qui devraient avoir leur place dans tous les cabinets médicaux.