Distrimed
Vente de matériel médical depuis 1989
Pour le professionnel et le particulier
fermer

FRAIS DE PORT : 5,90€ seulement !
(pour la France métropolitaine)

Livraison offerte à partir de 99€ d'achat

Conseils et commandes 04 94 23 30 20

TENSIOMÈTRE ÉLECTRONIQUE

A quoi sert un tensiometre ?

Un tensiomètre est un dispositif médical utilisé pour mesurer la pression qu'exerce le sang sur la paroi des artères. Son long développement a abouti à la création de deux types d’appareils : les tensiomètres manuels et les tensiomètres électroniques.

Avec un tensiomètre manuel la prise de tension est basée sur la méthode auscultatoire et nécessite l'utilisation d'un stéthoscope. Son utilisation est donc plutôt réservée à des professionnels de santé formés au préalable. Le premier tensiomètre manuel réellement commercialisé date de 1911.
Le tensiomètre électronique est lui une invention récente (1993). Avec un appareil électronique la prise de tension est basée sur la méthode oscillométrique et ne nécessite pas de stéthoscope.

Quel est l'intérêt d'un tensiomètre électronique ?

Les tensiomètres électroniques sont très simples d'utilisation. Ils sont souvent entièrement automatiques. Le gonflage, le dégonflage et la prise de mesure sont gérés par l'appareil. Il existe cependant quelques modèles semi-automatiques. Le gonflage est réalisé à la main en pressant une poire de gonflage. Le dégonflage et la prise de mesure sont gérés par l'appareil).
Ils sont également fiables et généralement beaucoup plus précis que les modèles manuels.

A chaque mesure, un tensiomètre électronique récent indique la pression systolique, la pression diastolique et le rythme des pulsations cardiaques. Certains modèles peuvent mémoriser les mesures effectuées, signaler des problèmes d'arythmie, calculer des moyennes etc ...

Le tensiomètre électronique rend possible l’automesure tensionnelle. Toute personne peut désormais mesurer elle même sa tension à son domicile et surveiller une éventuelle hypertension artérielle. L'automesure tensionnelle constitue une aide appréciable pour le médecin (en l'aidant à affiner son diagnostic d'hypertension ou d'hypotension artérielle). Elle apporte également un grand confort pour l'utilisateur. L’interprétation des résultats doit cependant toujours être réalisée par un membre du corps médical.

Pour les professionnels de santé (médecins, infirmières …) le tensiomètre électronique est un outil plus performant qu’un modèle manuel. Ce dernier conserve cependant tout son intérêt pour certaines pathologies cardiaques que les modèles électroniques ne sont pas capables de traiter.

Quels types de tensiomètres électroniques proposons nous ?

Les tensiomètres électroniques se répartissent en deux catégories : les tensiomètres électroniques à bras et les tensiomètres électroniques à poignet. Chacun de ces deux types d'appareils présente des avantages et des inconvénients :

Le tensiomètre électronique poignet se compose d'un boîtier et d'un brassard. Il est facile à mettre en place sur le poignet. Son encombrement réduit permet de le transporter aisément en voyage ou en visite. Il faut cependant veiller particulièrement à bien le positionner au niveau du coeur lors des prises de mesures.

Le tensiomètre électronique bras se compose d'un boîtier relié à un brassard par un tuyau souple. Il est moins simple à mettre en place et plus encombrants. Il supprime quasiment le risque de mauvais positionnement. Il faut par contre veiller à prendre un brassard adapté à la morphologie du patient.
Les tensiomètres électroniques au bras sont pour la plupart livrés avec un brassard adulte de taille standard. Il existe pour certains modèles des brassards grande taille ou petite taille qu'il est possible d'acheter séparément. Quelques appareils professionnels sont livrés par défaut avec plusieurs tailles de brassards.

Si l'on considère le critère de la fiabilité ; les deux types de tensiomètres sont équivalents pour des utilisateurs "classiques". Dans les cas particuliers, le choix se fait au cas par cas suivant l'avis du médecin. Ces cas particuliers peuvent correspondre à des problèmes d’obésité, de pouls très faibles, de pathologie particulière etc ...

En terme quantitatif, le tensiomètre bras est beaucoup plus utilisé que le tensiomètre poignet.

La validation clinique des tensiomètres électroniques :

En France, en dehors des directives minimales de fabrication (CE) aucune législation n'impose un standard de qualité et de fiabilité. La société française d'hypertension recommandait dès mai 1998 de n'utiliser que les tensiomètres ayant fait l'objet d'une validation clinique.

Il existe des protocoles d'étude clinique qui ont pour but de déterminer la qualité métrologique des appareils de mesure tensionnelle. Des protocoles internationaux et d'autres qui sont référencés dans la norme européenne NF EN 1060-3. Quelques protocoles :
BHS : British Hypertension Society (Société Britannique d'Hypertension).
AAMI : Association for the Advancement of Medical Instrumentation (Association pour l'Avancement des Instruments de Mesure).
DIN : Groupe de travail allemand.
International : Groupe de travail européen.
GÜTESIEGEL : Groupe de travail allemand.

La validation clinique est réalisée par des spécialistes. Les mesures des appareils sont comparées à celles obtenues avec un appareil non automatique à mercure. Elles sont effectuées sur des patients ayant des pressions réparties sur l'échelle des valeurs tensionnelles. Pour être validées, les différences doivent être très faibles (pour les pressions diastoliques et systoliques).

La technologie Fuzzy Logic :

Cette technologie permet de mesurer la totalité des pouls, y compris les pouls atypiques (faibles, forts, irréguliers). Ceux-ci représentent 20% des cas. Un algorithme "standard" ne reconnaît que le pouls normal (80% des cas). Le système Fuzzy Logic permet d'obtenir un gonflage optimisé du brassard en tenant compte des particularités de chaque individu.

La technologie de détection d'arythmie :

La plupart des tensiomètres électroniques récents (OMRON, MICROLIFE, A&D ...) peuvent détecter les irrégularité de la fréquence cardiaque. Ces irrégularités sont signalées à l'utilisateur par un symbole qui apparaît sur l'écran. Si l'utilisateur voit ce symbole fréquemment, il doit consulter son médecin pour une visite de contrôle. La détection d'arythmie est donc réellement une technologie innovante indispensable dans la mesure de la tension artérielle.

La technologie MAM Mesure Artérielle Moyenne :

La technologie MAM a été créée pour répondre aux recommandations internationales sur la mesure de la tension artérielle. Pour obtenir la pression artérielle exacte du patient, il est nécessaire d’effectuer trois mesures successives séparées par de courtes pauses. En effet, les résultats d'une mesure unique peuvent varier de façon significative. Ces variations sont réduites en calculant la valeur moyenne pondérée. Cette technologie s'appelle MAM (Mesure Artérielle Moyenne).
Elle consiste à réaliser 3 mesures successives à des intervalles de 15 secondes. Si la fiabilité d’une mesure est remise en cause, elle est éliminée et une autre est automatiquement réalisée. Les facteurs pouvant perturber une mesure, sont par exemple par un mouvement du patient, une mauvaise position etc ...
La technologie MAM est particulièrement recommandée pour les patients qui, pour différentes raisons, n'affichent pas de valeurs suffisamment stables. Elle est appréciée par les professionnels de santé qui peuvent ainsi réaliser des diagnostics plus précis.

Pour d'autres informations sur les tensiomètres vous pouvez consulter notre FAQ.

Pourquoi préférer Distrimed ?

Contactez-nous

Du lundi au jeudi de 8h à 18h.
Le vendredi de 8h à 17h.

04 94 23 30 20 ou par mail

Grands comptes

Hôpitaux, cliniques, collectivités,
administrations, entreprises...

Demandez un devis

Inscrivez-vous à la newsletter

Offres exclusives, promotions... Inscrivez-vous !